Publié par 6 commentaires

Recaler un son

RECALER UN SON DANS UN SÉQUENCEUR

(Version texte)

Bonjour à tous et bienvenue sur ce nouveau cours qui sera présenté sous la forme d’un atelier !

C’est-à-dire, que vous allez pouvoir vous entraîner sur le même projet que moi !

Comme cela, si vous n’avez pas de projet, vous pourrez quand même travailler sur celui- là !

Caler des événements audio, est une notion assez importante que vous devez maîtriser un minimum pour parfaire vos productions !

Il faut savoir que dans le monde de la production musicale actuelle, si vos instruments ne sont pas bien édités, il y a de grandes chances que votre morceau ne soit jamais diffusé sur les ondes.

Les maisons de disques recherchent à l’heure d’aujourd’hui, des morceaux biens droits !

Si votre batterie n’est pas bien calée dans le tempo, ou que vos instruments sont en dehors du tempo, vous allez perdre une éventuelle chance de pouvoir percer !

Outre les maisons de disques, vous devez produire des morceaux un minimum bons dans la rythmique. Une fois que vous avez l’oreille développée sur la rythmique, il est très difficile de tolérer des morceaux qui ne sont pas du tout dans les temps.

Attention, tout dépend du style, si vous faites du reggae ou du jazz, vous devez conserver une certaine  notion de groove. Donc, par rapport à de l’électro, vous ne calerez pas autant vos instruments.

 Pour cet atelier, nous allons d’abord nous familiariser à déplacer nos conteneurs, les couper, créer des fondus, dupliquer etc…

Bienvenue dans le monde de l’editing !

Qu’est-ce qu’un conteneur ? Un conteneur c’est cette zone rectangulaire qui contient votre enregistrement audio. D’où le nom justement de conteneur.

Ces conteneurs sont éditables facilement avec un peu d’expérience.

Pour notre premier atelier, commençons doucement.

Nous allons simplement recaler une grosse caisse de batterie.

Téléchargez le fichier en format wave qui est en dessous de cette vidéo puis importez-le dans cubase ou le séquenceur que vous utilisez.

Dans cubase, Fichier, Importer, Fichier audio…

J’aurais pu choisir une guitare ou une batterie entière mais nous verrons cela un peu plus tard !

Un son de grosse caisse est très reconnaissable comme signal. La dynamique est forte, il est donc plus facile de caler dans le temps ce genre de signal, par rapport à un autre instrument moins percutant.

Le but ici est simplement d’apprendre à se familiariser avec les principaux outils de cubase durant l’édition.

Pour caler une batterie dans le temps, en général, on ne peut pas caler élément par élément puisque nous avons la repique des micros entre eux ainsi que les overheads !

Nous verrons donc ce cas dans des cours plus avancés !

Cette grosse caisse est à un tempo de 130 bpm.

Ecoutons là.

Apparemment, le batteur est soit totalement débutant, soit ivre :p !

Pour recaler dans le temps ce kick nous allons devoir découper ce conteneur et recaler coup par coup !

Il existe d’autres techniques plus rapides mais il est tout de même très important d’être à l’aise avec ces manipulations car vous y serez obligatoirement confrontés !

Nous allons donc diviser ce conteneur en plusieurs, en le découpant, puis nous allons les déplacer pour que ces coups de grosse caisse sonnent dans les temps !

Ici, ces coups sonnent proches de 0dB, ils sont donc bien visibles.

Mais dans le cas d’une prise sans trop de signal, ils peuvent sonner dans les -10dB et donc être beaucoup moins visibles sur l’écran.

Dans ce cas vous devrez zoomer le signal pour améliorer la visibilité et faciliter le travail.

Agrandissez aussi la taille du conteneur.

Vous devez idéaliser vos conditions de travail.

Maintenant nous allons procéder au découpage des coups de grosse caisse.

Tout d’abord, il va falloir décocher l’icône calage actif/inactif pour travailler en dehors des débuts de mesures.

Assurez-vous également que vous êtes en affichage « mesure » et non « secondes ». Pour cela, clic droit sur la zone qui affiche ces données.

Il existe plusieurs techniques, mais je vais vous apprendre la manière la plus pratique et la plus rapide.

Si vous maintenez la touche « Alt » vous verrez apparaître le petit dessin d’une paire de ciseaux.

Gardez la touche « Alt » enfoncée puis cliquez au début de chaque début de signal de grosse caisse.

Vous pouvez aussi maintenir le clic droit enfoncé et choisir les ciseaux. Vous n’aurez ainsi plus besoin de maintenir la touche « Alt ».

Personnellement je préfère conserver la touche Alt enfoncée et la relâcher pour repasser tout de suite à la flèche de sélection !

Zoomez ou dézoomez en appuyant sur les touches « G » et « H » de votre clavier.

Il est aussi possible de le faire en maintenant le clic gauche enfoncé et en se déplaçant de haut en bas sur la trame des mesures.

Ou encore en bas à droite sur ce curseur !

Réglez au mieux ce paramètre et découper !

Vous voyez ce n’est pas si difficile ! C’est exactement ce que nous avons appris à la maternelle ! Découper ! 🙂

Maintenant que nos signaux sont isolés dans leurs conteneurs respectifs, nous allons pouvoir les déplacer indépendamment.

Ces conteneurs peuvent être réduits ou agrandis selon le besoin !

Pour caler ses signaux dans le temps, nous allons devoir les déplacer, mais il se peut que ces conteneurs se chevauchent. Pour éviter cela, nous allons réduire ceux qui nous gênent.

Maintenant, on peut les déplacer sans problèmes !

Cette grosse caisse est censée taper à la blanche, donc deux coups par mesure.

Je dois donc avoir un coup à chaque début de mesure, et un coup au milieu.

Ici c’est parfois franchement à côté !

Vous allez donc devoir vous repérer par rapport aux numéros de la trame de mesure.

Lorsque vous maintenez un conteneur et que vous le déplacez, une ligne apparaît qui facilite la visualisation.

Une fois notre premier signal calé dans le temps, nous allons devoir lier ces deux conteneurs pour éviter d’avoir de possibles « tics » sonores désagréables.

Ces tics viennent simplement du fait que le son se coupe et reprend d’un coup si les conteneurs ne sont pas liés correctement.

Pour ne pas avoir de problème avec cela, nous allons sélectionner ces deux conteneurs, puis nous allons créer un fondu enchaîné en appuyant sur la touche « x » du clavier.

Cette  opération crée un « fade out » à la fin du premier conteneur, et un « fade in » au début du second conteneur.

C’est-à-dire une diminution du volume au premier et une augmentation de volume au second.

Ainsi la force du signal reste constante et vous ne remarquerez aucune anomalie lors de l’écoute !

Vous pourriez aussi faire votre fondu manuellement en déplaçant les petits triangles bleus en haut à droite de chaque conteneur. Mais c’est quand même plus pratique de cette manière !

Parfois, ces fondus sont trop gros et vous allez entendre une diminution et une augmentation de volume.

Pas de panique, vous pouvez décaler ce fondu pour le placer au bon endroit, c’est-à-dire, bien dans la jonction des deux conteneurs, et réduire la taille de ce fondu.

Bravo, vous avez recalé votre premier conteneur ! Maintenant ils ne vous restent plus qu’a faire tous les autres.

Vous allez devoir répéter cette action un certain nombre de fois pour avoir l’habitude !

Un grand nombre de personnes sont embêtées  par ces manipulations au départ. Et vu la fréquence dans laquelle nous l’utilisons, autant la maîtriser dès le départ !

Nous allons donc continuer cette étape jusqu’à un calage parfait de notre grosse caisse.

Il se peut que vous fassiez une chose que vous ne vouliez pas faire, dans ce cas pas de panique, le magique CTRL + Z vous permettra d’annuler la dernière manipulation que vous avez faite.

Voilà pour cette première approche, vous devriez désormais prendre l’habitude de déplacer des conteneurs. 

Prochainement, nous passerons à des cas un peu plus complexes et concrets ! 

En attendant, entraînez-vous ! 🙂

6 réflexions au sujet de « Recaler un son »

  1. Merci pour ce cours très intéressant ! Grâce aux logiciels Home Studio actuels, on peut vraiment faire ce que l’on veux à condition d’avoir un bon professeur 😉 C’est vraiment pratique, par contre on est très loin de l’époque ou les artistes enregistraient tout d’une traite, il y avait quelques flottements mais dans l’ensemble c’était charmant.

  2. Bravo, super cours. Merci d avoir appliquė la doc cubase sur un vrai cas d usage. Je suis tres interesse sur l automatisation du recalage de pistes completes.
    Question : doit on nettoyer ce que les micros recuperent lorsqu ils ne sont pas sollicités ? Par ex lorsque je joue un rythme je n utilise pas toujours tous les elements et micros de ma batterie pourtant les micros captent dans une certaine mesure tout ce qui se passe autour. ( je precise que je fais du jazz, j imagine que le « nettoyage » doit etre adapté…)

    Merci de tes conseils
    Et encore bravo
    Eric

    1. Bonjour Eric, merci.
      Tout d’abord, tout va dépendre du style que tu enregistre. Dans du Jazz, il est assez rare de nettoyer ce qu’il se passe sur les pistes.
      La repique d’un micro est une chose inévitable qui n’est pas forcément négative. Malgré tout, il arrive que l’on enlève ce qu’il se passe sur les micros toms car ceux-ci repiquent parfois trop les cymbales si ont à déjà deux micros overheads.

      C’est tout une affaire qui dépend de votre configuration.
      Pour voir ce qui vous gêne ou non, vous pouvez utiliser un Noise-gate sur les pistes et l’utiliser de manière à atténuer les parties que vous ne souhaitez pas forcément entendre dans certains micros. Cela vous permettra de voir rapidement ce qui peut enlaidir votre prise de son et donc ce qui mériterait d’être enlevé.

      Toutefois, pour du jazz, la repique des autres micros peut être intéressante si votre pièce est correctement traitée. Cela fait respirer davantage votre son de batterie.
      Tout est question de configuration et de choix. Il n’y a pas de réponse exacte possible.
      Utiliser un Noise-gate sur une piste particulière vous permettra de vous amuser à voir ce qui peut véritablement « polluer » votre son global.

  3. Autre sujet : tu precises que l’oreille humaine ne percois pas la latente > 14ms
    Je dois etre a 20 et 40ms, donc ca semble pas tres bon….
    Comment je peux faire pour reduire cette latence ? Et jusqu ou je peux aller ?
    J ai 2 boitiers motu (traveler mk3 et 8 pre, en firewire branche sur PC recent proc i7, 8go de ram et ssd), et j utilise tout ca avec Cubase 7.5.
    On enregistre en general sur une douzaine de pistes
    Merci

    1. Effectivement, au delà de 14ms, la latence commence à poser problème.

      Pour avoir moins de latence, si votre carte son vous l’autorise, vous pouvez aller dans « Configuration des périphériques » sur Cubase. Vous y trouverez votre carte son et normalement le bouton « Tableau de bord » qui vous permettra de régler votre latence. 7-8ms est une bonne moyenne.

  4. C’est vraiment bon de trouver un siteweb qui peut aider a devenir un pro dans l’enregistrement merci. Je voudrais telecharger le fichier wave mais je vois pas ce fichier en dessous de la video qui veut bien aider?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *